Alexandre, en mission de service civique

animateur du jardin partagé

Quel a été ta mission au sein de la MJC des 3 Maisons ?

« Durant mon service civique j’ai pu faire de l’animation, mais aussi travailler la terre, qui est un domaine que je connaissais mieux. J’ai travaillé au centre de loisirs, et je me suis perfectionné dans l’animation en adaptant mon langage au public, en étant patient et en assistant les plus petits. J’ai aussi appris à m’adapter aux profils, et entraîner les enfants à se poser des questions : qu’est-ce qu’un jardin naturel ? qu’est-ce que le naturel ? C’est important que les enfants soient sensibilisés ».

Qu’envisages-tu de faire après ton Service Civique ?

« L’animation nature m’a toujours plu. Elle est en lien avec la formation que j’avais faite, mon projet professionnel et les diplômes que je souhaite passer. Depuis que je suis tout petit, je suis passionné par la nature, la forêt, les mares, la campagne ou la montagne. Je m’y sens bien. Pour moi, l’animation nature c’est expliquer et parler de ce qui me plaît. C’est qu’un plaisir. Je veux être animateur nature parce que je n’aime pas travailler en intérieur. Je préfère être sur le terrain. Je pense aussi aux animaux qui sont en déclin. Nos espèces locales comme les oiseaux me touchent particulièrement. Je tiens à les préserver du mieux que je peux en promouvant le patrimoine local. »

Durant ton expérience de volontaire civique, des souvenirs t’ont-ils marqué ?

« Avant de travailler avec mon collègue Tom, j’ai travaillé avec Jack, un syrien qui était en service civique. Il ne parlait pas ou très peu français et anglais. Je me suis demandé si je partirai dans un pays où je ne parle pas du tout la langue, et si j’arriverai à me faire comprendre. Et finalement, j’ai réalisé avec tous les migrants rencontrés, qu’on peut communiquer avec de simples gestes. Des connexions peuvent se faire avec n’importe qui. Je me sentirai même à faire peut-être plus tard animateur nature dans un autre pays. J’ai donc vraiment rencontré des personnes supers, qui m’ont ouvert les yeux sur certaines choses. Les enfants ont eux-mêmes beaucoup de choses à nous apprendre. J’ai été fasciné par certains, qui étaient vraiment hypers intelligents. C’est prometteur et ça fait plaisir quand un enfant va voir ses parents le soir pour lui dire « aujourd’hui j’ai appris ça ». Je ne pensais pas qu’un enfant pouvait retenir autant de choses. C’est super gratifiant. Et puis de les voir s’intéresser, même des enfants qui n’aimaient pas les insectes et qui maintenant les touche sans avoir peur. C’est super. »

Passionné par la nature, Alexandre (21 ans) s’est engagé dans une mission de service civique au jardin partagé de la MJC des 3 Maisons.

Rencontre avec le volontaire civique.

Peux-tu nous parler du concept de jardin partagé ?

« Dans ce jardin, on cultive des légumes avec des bénévoles à qui on donne des tâches. On répond aussi aux questions sur le moment, et à la fin de la journée chacun peut récolter des légumes. Mais le jardin n’est pas qu’une zone de travail. Les gens peuvent aussi venir lire, se poser, jouer au foot ou à la pétanque. La MJC fait aussi des animations nature pour développer l’éducation à l’environnement. C’est essentiel dans un milieu urbain, parce que les gens sont moins sensibilisés ».

La MJC 3 Maisons et l'écologie

La MJC des Trois Maisons s’engage pour le développement durable et l’éducation à l’environnement, notamment à travers son jardin partagé. Lieu de sensibilisation pédagogique, le jardin est un espace ouvert à tous. Les mercredis matins, les enfants découvrent le jardinage et apprennent des techniques respectueuses de l’environnement. Les jeudis et dimanches (14h à 18h), la MJC propose à chacun de venir planter, échanger et cultiver dans le jardin, qui reste un espace de loisirs où l’on peut venir se détendre, faire une sieste et jouer au molkky. En été, c’est aussi un lieu de partage avec des barbecues organisés comme lors de la fête des voisins.

Pour plus d'informations : https://www.mjc3maisons.fr/jardin.php